Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 Jun

Histoires de Brocantes

Publié par evy  - Catégories :  #Petites chines

brocantes -14- non libre de droit

 

13/06/2010

 

Enfin : sortie dominicale pour chines non frugales !

La diète des jours passés est vite oubliée, à moi fragments du passé, il est venu le temps des fouilles en vides greniers, et comme me voilà gâtée. Chanceuse de découvertes les unes plus belles que les autres, elles commencent d’abord par la route forestière que nous empruntons avec mon fidèle compagnon. Même discrète la chaude lueur matinale est un régal, et croiser par six fois des cervidés suffit déjà à sublimer ma journée. Les hameaux se font discrets en cette heure, seule une paire de moustache, montée sur quatre pattes, happe notre regard s’étonnant de notre présence ; et c’est tout doucement que nous croisons le chaton mignon. Pas âmes qui vivent, mais des traces d’activités de ci de là ; un filet de fumée s’échappe d’une cheminée, le sac du boulanger sur la poignée est prêt à être ramassé, et les rideaux commencent à se tirer.

Le chemin du bonheur est tout tracé, elle va être mémorable cette échappée !

 

Tombent dans ma besace :

 

brocantes -1- non libre de droit

 

Fer de chapelier N°2

Liens de sites pour identifier vos fers, ici en un clic, ou encore là.

 

brocantes -3- non libre de droit

 

brocantes -16- non libre de droit

 

Grande encolure de robe en perles fines, un bijou à elle toute seule ! Une petite restauration pour stopper la fuite des perles, puis remplacement de quelques autres, et voilà reconstituée cette merveille pour briller en soirée !

 

De magnifiques tenues de célébrités se cachent ici.  

 

brocantes -21- non libre de droit

 

brocantes -22- non libre de droit 

 

Porte-monnaie brodé, avec fermoir en argent, et double compartiments.

Epingles.

Broche, qui peut se porter en médaillon. Je trouve cette dernière dans un invraisemblable bric-à-brac, composé d’objets en tous genres, et de toutes tailles, accompagnés de casse. C’est là que je trouve aussi de grandes médailles pieuses, le souvenir de vacance, et la petite verroterie.

 

brocantes -25- non libre de droit

 

Casper le petit fantôme s’invite sur mes photos

brocantes -23- non libre de droit

 

brocantes -24- non libre de droit

 

Pour embellir mes créas : médailles pieuses, petite verroterie, fermetures pour vêtements, coquillages, bout de chapelet en nacre, boutons, camée.

(Dans l’ancienne boite métallique à ovules se cachaient : la grosse épingle à chapeau, les boutons, et le dé à coudre. )

Catalogue de Timbres Postes de 1906 ; comme il lui manque le dos je pense utiliser son papier pour des collages.

 

brocantes -26- non libre de droit

 

Souvenir de vacances.

Peira Cava, haut hameau Alpestre, est un ancien village de bergers cultivateurs. D’abord  poste d’observation militaire à la fin du 19ème siècle, il est apprécié au début du 20ème par la bourgeoisie niçoise qui y pratique le ski, le patin à glace, et les jeux de casino.

Sa fermeture cassée est vite remplacée par une épingle à nourrisse. Objet de charme il peut s’avérer pratique lorsque l’on s’éloigne des sentiers battus. Cette jolie clochette me fait penser à celle que l’on pouvait accrocher au corsage de bébé, afin de prêter une oreille attentive à ses agissements, tout en étant occupé ailleurs. C’est cette version que je vais retenir. Elle ornera dorénavant la tenue d’une de mes poupées ; car comme chacun le sait, elles profitent que l’on ait le dos tourné pour bouger, mais grâce à ce stratagème je pourrais les démasquer, :- ) …

 

brocantes -19- non libre de droit

 

brocantes -20- non libre de droit

 

brocantes -17- non libre de droit

 

Morceau d’ancien jouet, (peut-être le bas d’une toupie ?), me charme par sa fresque, qui bien qu’imperceptible ; par endroits ; reste jolie. Et qui sait, une chose en entraînant une autre, le reste fera t-il son apparition ultérieurement ?

 

Ohhhh Chaise haute de poupée, sur laquelle je me précipite n’osant croire à ce miracle d’un autre âge. Déjà passée sous mes doigts, je lui conserve sa robe couleur du temps que je trouve plus que séduisante, lui ajoute chromos découpés et pochoirs de couleurs vives ; car avant d’être surannées c’est ainsi qu’elles sont nées dans les chambres d’enfants . Il me faudra encore changer les charnières qui ne sont pas d’origines ; mal installées elles ont complètement explosées le bois des pieds. Mon conseil pour qui ne le saurait pas déjà, avant de visser dans le bois il faut faire un pré trou, cela évite bien des déboires.

(Cette nouveauté fera l’objet d’un autre article, afin d’en apprécier les collages ; mais surtout, mettre en scène une poupée…)

 

brocantes -12- non libre de droit

 

brocantes -11- non libre de droit

 

brocantes -10- non libre de droit

 

Pour ma cuisine une passoire en fonte émaillée, pour le balcon une patère en fonte émaillée, et pour la salle de bain une baignoire en fonte émaillée. Je ne sais si celle-ci fait partie d’un ensemble ou servait de modèle de démonstration ? Accompagnée de porte-clefs vintage elle fera une jolie scénette pour mes poupées. Je vous conseille de chiner ces anciens porte-clés publicitaires car, une fois débarrassés de leurs fermetures, il deviennent de beaux accessoires à poupées, ou créas.

 

brocantes -4- non libre de droit

 

Pièces trouées :

Surnommées “sous troués”, elles sont en nickel, en cupronickel, en maillechort, en zinc ou en fer, et restent présentes dans les porte-monnaie des français pendant près de quarante ans. Pleines de charme, ces pièces très répandues se rachètent pour un budget dérisoire, sauf rare exception.

 

Pour l’histoire : Ces « pièces à trou » virent le jour en 1914 pour supplanter les lourdes pièces de 5 et 10 centimes en bronze, produites à partir de 1852. (Il aura fallu presque quarante années de réflexion pour la mise en œuvre, et fabrication, de cette nouvelle espèce monétaire qui utilise des matériaux inédits.) Plus légères, et de diamètre réduit, leur couleur blanche ainsi que le métal beaucoup plus dur qui les compose leur assure une longévité accrue. Pour ne pas les confondre avec les pièces d’argent elles furent trouées ; ce qui en facilité aussi le conditionnement, mais avant tout réduit leur coût de fabrication.

Ces pièces circulent jusqu’à la veille de la Seconde Guerre Mondiale ; mais contenant des métaux stratégiques à l’armement, elles furent démonétisées en 1941 et 1942 au profit des allemands. Elles furent remplacées par des “ersatz” en zinc qui eurent une longévité beaucoup moins importante à cause de leur métal. Toutes ces monnaies furent démonétisées en 1947.

 

brocantes -5- non libre de droit

 

Boudée des collectionneurs « la monnaie de nécessité » me fascine par son utilité. Moyen de paiement émis par un organisme public ou privé, elle remplace temporairement le numéraire émis par l'État lorsque celui-ci s’est raréfié. Présente en France à différentes époques, sous divers noms, et formes, c’est de 1914 à 1926 qu’elle connaît son apogée avec la première guerre mondiale qui désorganise l’économie du pays, et déséquilibre le système du franc- germinal. Afin de permettre les échanges quotidiens, l'État tolère l'utilisation de cette monnaie locale ; émise par les chambres de commerce, les municipalités, mais aussi certains commerçants particuliers ; avec la garantie d'un versement correspondant à la Banque de France.

 

brocantes -18- non libre de droit

 

Boussole datant de la dernière guerre mondiale, en parfait état de marche.

 

brocantes -9- non libre de droit

 

brocantes -8- non libre de droit

 

La poésie du passé habille magnifiquement moult objets, c’est pourquoi je cède à l’appel de cette paire de jumelle, dont la boussole a perdue le Nord depuis longtemps ; ce dernier paramètre est-il reflet de moi-même? No comment, lol !

Mais aussi pour ce réveil, qui fait seulement entendre le tic-tac de mon cœur. Possédant déjà un modèle de ce type, je vais essayer d’en réparer au moins un.

 

brocantes -7- non libre de droit

 

brocantes -6- non libre de droit 

 

Il y a celle à secret qui enferme les gages d’amour et emprisonne les pensées douces, mais aussi la controversée à qui l’on destine le poison pour diverses raisons. C’est cette dernière que je déniche parmi d’autres délaissées. Ancienne son mécanisme était bloqué et c’est avec une vive émotion que je soulève son chaton, qui révèle son improbable cachette !

 

L’histoire de la « Bague à poison »:

 

La "bague à poison" comporte une cavité secrète, sous le chaton, dans laquelle on pouvait glisser du poison en poudre, ou sous forme de comprimé. Elle pouvait aussi dissimuler un aiguillon que le propriétaire pouvait faire jaillir en faisant basculer le chaton.

Utilisée à des fins politiques, ou personnelles, sa présence rythme l’Histoire. On en trouve déjà trace en 322 avant Jésus Christ, avec le suicide de Démosthène qui, battu, l’utilise pour mettre fin à ses jours. Nombreux furent ceux qui par la suite l’employèrent  à ce dessein, mais aussi pour ne pas tomber aux mains de l’ennemi ; ce n’est que plus tard qu’elle servira surtout aux crimes.

Certaines ont des histoires célèbres.

Celle de César Borgia était ornée de deux têtes de lions. S'il voulait se débarrasser de quelqu'un dans son entourage, il tournait le bijou, gardant les têtes de lions dans sa paume, dirigeant de ce fait l’aiguillon vers la personne à qui il serait la main.

On raconte aussi qu’elle servait aux services secrets ; beaucoup furent trouvées au domicile de Mata Hari qui s’en servait, semble t-il, comme cachette à aphrodisiaques.

Pendant la deuxième guerre mondiale de nombreux espions, tant alliés que nazis, y eurent aussi recours.

De nos jours de telles bagues seraient toujours en service…

 

Alors quelle a été l’utilité de celle-ci ? La personne à qui je l’ai acheté ; plus âgée que moi ; me disait la tenir de sa mère. Une bague qui gardera probablement longtemps son mystère, quoique je sois assez tenté d’en apprendre un peu plus sur elle. Il y aura donc peut-être un épilogue à cette découverte…

 

Pour voir une exceptionnelle « bague à secret », un petit clic ; profitez de votre visite pour admirer la bague sentimentale, et les bijoux rares !

 

brocantes -15- non libre de droit

 

Deux émouvantes missives s’offrent à moi.

 

L’une fait part de la naissance d’Emile né le 23 mars 1886.

 

brocantes -2- non libre de droit

 

L’autre, datée du 23 mars 1918, évoque le destin croisé de trois personnes en cette période trouble qu’est celle du début du siècle dernier en France. Je vous livre ses mots/maux :

 

«  Ma chère Lucile,

 

Il y a longtemps que nous n’avons causé ensemble, je t’espère en bonne santé, et pas trop ennuyée par les engelures. Je viens t’offrir mes souhaits de fête à l’occasion de ta patronne Ste Catherine, on peut se permettre un peu de réjouissances puisque nous voici quasi en paix *, il y a longtemps assez qu’on attendait le bien être de ce mot. Nous venons de recevoir à l’instant une lettre de Mr Alfred écrite sur son lit, il nous dit que le médecin a trouvé sa plaie en bonne voie, la soudure est commencée, il n’a dû la vie que parce qu’il était tombé sous la douleur, les boches** continuaient à lui envoyer une pluie de balles, toutes sont passées au dessus de lui, il a pu se traîner derrière un talus, là les brancardiers l’ont ramassé.

 

Adieu ma bien chère Lucile, reçois nos plus affectueux baisers.

 

Ta révérée tante Gisèle. »

 

*   Souligné dans le texte

** Allemands

 

brocantes -13- non libre de droit

 

Voilà pourquoi je chine.

Objets, écrits, photographies, figent à jamais le temps. Morceaux d’histoires d’hommes et de femmes, ils sont témoins de vies, nous rappelant ce qui fait notre présent, veillant également à ce que nous apprenions de notre passé afin de mieux construire notre avenir.

Et si seulement nous pouvions les entendrent, plus souvent, nous y gagnerions en sagesse….

 

 

Intemporelle journée

 

VI

 

 

Commenter cet article

lou 04/07/2010 15:57


bises pour de belles journées
et merci pour tes messages de soutien


evy 08/07/2010 07:03




Merci de ta gentillesse Lou, je suis heureuse de te savoir te retour !


Prends bien soin de toi, et des tiens !


 


Tendresse, et bisou tout doux à l’adorable Thaïs








Christelle 03/07/2010 23:53


Comme elles sont belles tes chines , si délicates , si authentiques et je t'imagine les mettre en scène avec amour et tellement de gout ! Merci de ce fabuleux partage !


evy 08/07/2010 06:59



Mes visites chez toi sont elles aussi source d’émerveillement, et je suis heureuse de lire les tiennes tout
aussi plaisantes.


Délicieuses vacances Christelle !


 


Tendresse









Minie 02/07/2010 13:39


Une visite chez toi est toujours magique, tes images sont merveilleuses, tu nous fais revivre de jolis instants de tendresse.Je te remercie. Gros bisous


evy 08/07/2010 06:44




Merci à toi de commenter si gentiment ta visite Minie, à moi d’être heureuse de dispenser un peu de
douceur.


 


Heureuse & belle journée à ton foyer








La Dame des Crys 02/07/2010 00:02


Par manque de temps, cela faisait longtemps que je n'étais pas venue par ici... J'y retrouve la magie qui fait de ce blog, un blog "hors catégorie"...
Tu as fait là de magnifiques découvertes... Et ton mot de la fin me touche tout particulièrement... Merci EVY...


evy 08/07/2010 06:42




Courir après le temps est un problème récurant qui touche beaucoup de monde, ne pouvant te dédoubler tu n’as pas
à t’excuser du fait, et merci de m’accorder ta visite malgré cette pénurie. Je suis d’autant plus heureuse de lire ta pause sur mes pages agréable !


 


Merveilleuse journée gentille Pascale et le Sud








femme 1900 28/06/2010 08:46


j'adore le col en perles,je pense que c'est des perles de jais.....bisous


evy 29/06/2010 07:24




Merci de ta clairvoyance Pascale. Il est vrai que cette encolure est splendide avec ses reflets bleutés, et ces
perles de verres argentées. Connais-tu le site de « Chez Sarah » ? Il y a des pièces splendides ! Le lien est sur ma page « petites chines », ici.


 


Heureuse journée en 1900








florestine 25/06/2010 20:55


Bonsoir Evy,
De bien belles trouvailles, tu as réalisé là !!!
Ta chaise d'enfant, superbe!!Tes épingles à chapeaux, j'adore!!!Et le reste de ta chine également une merveille!!
J'espere que tu vas bien!!
Je te souhaite un éxcellent week-end!!
Bises à toi!
Florestine...


evy 29/06/2010 07:18




Bonjour Florestine !


En fait c’est une chaise de poupée, ce qui la rend encore plus précieuse. Une de mes petites l’a déjà
adoptée…


Merci de ta bienveillante gentillesse


 


Heureuse et belle journée à ton foyer








Marie poupée 25/06/2010 08:09


Je reste toujours aussi émerveillée devant tant de belles choses , tes articles sont incroyablement délicats et me font rêver à chaque visite.
Merci, merci!
bises


evy 29/06/2010 07:15




Merci de ta gentillesse Marie. Il va me falloir songer à la prochaine publication, mais en ce moment il m’est
difficile de trouver le temps de le faire.


 


Heureuse journée fée du crochet








Shabby Romantic 24/06/2010 23:24


Tu as trouvé des trésors! Par chez moi, il n'y a plus grand chose à chiner, dommage!
Bisous


evy 29/06/2010 06:45




Quelle joie ta visite Celasia, j’espère que vous vous portez bien toutes deux !


Dans mon petit coin il devient aussi difficile de chiner de jolies choses, pour celui qui possède petite
bourse ; c’est pourquoi je m’éloigne, et fais moins de vides greniers.


 


Heureuse journée douce maman








naphtaline 24/06/2010 22:00


à chacun de tes posts nous sommes plongéés dans un autre monde la musique aidant! toutes ces merveilles pour toi ma chère evy, je t'avoues ne pas avoir tout lu, j'ai les yeux qui se ferment
tellement je suis "naze" mais je reeviendrais demain! en attendant je te fais mille bises en te souhaitant un doux sommeil parsemés de reves merveilleux! bises naphtaline


evy 29/06/2010 06:40




Il est vrai que je veille à garder une musique en adéquation avec mes publications, ce qui n’est pas toujours
aisé.


J’espère qu’aujourd’hui te voit plus reposé, afin d’admirer comme il se doit tes dernières nouveautés chinées,
car chez toi le rêve est éveillé.


 


Merveilleuse journée Naphtaline & jolie maisonnée








madameSégurine 24/06/2010 13:34


encore un beau butin découvert par tes petites mains , c'est merveilleux , tu nous fait réver, que d'histoires du passé reprennent vie entre tes mains , je ne sais pas quel age tu as , mais tu me
donne l'imression d'étre une petite fille au matin de Noel qui découvre de sompteux présents , je n'ai pas eu la news , je me réinscrit donc , car je veux pas manquer un article tellement on
s'évade chez toi
déja ton prénon raconte une histoire ,alors ?
bises à bientôt


evy 29/06/2010 06:35




Je suis de 1969, mais l’âge n’explique pas tout, car je reste attentive à ne pas perdre « mes yeux
d’enfant » qui sont source inépuisable d’émerveillement ; un grand préjudice subit pour qui ne sait plus voir avec son âme.


J’espère que tu recevras sans encombre la prochaine news. Lors de l’inscription il faut bien veiller à cocher la
case « article », car je ne publie pas beaucoup de newsletter à proprement parlé.


 


Heureuse & belle journée Dame Ségurine








Archives

À propos

Morceaux choisis, tranches de vie ; Petites chines, Shabby et Cie ; Mélange de passions, mais aussi de créations ; je vous propose un moment d’évasion, entre Présent et Passé, pour un instant d’irréalité…