Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 Jan

La mode au début du XIXe Siècle

Publié par evy  - Catégories :  #Lectures

Costume Parisien – 1803

lithographie de mode -34- non libre de droit

 

Les années de « chines » se suivant mais ne se ressemblant pas il me faut puiser dans mes réserves de lithographies de mode pour illustrer mon article ; celles-ci pour la plupart très abîmées restent toutefois riches d’enseignements. 

 

Pour l'histoire:

 

En 1800 la mode est influencée par l’Angleterre.

Les hommes privilégient les vêtements pratiques comme la redingote, le gilet court et les bottes de cuir.

Les femmes quant à elles portent la taille haute remontée sous les seins, le large décolleté se couvre d’une veste courte ou d’un long châle de cachemire.

 

 

Costume Parisien – 1818

Canezou de mousseline. Robe de perkale plus courte que le dessous.

lithographie de mode -32- non libre de droit

 

Il faut attendre les années 1820, en France, pour voir la taille des femmes reprendre peu à peu sa place normale et se corseter. La jupe est de forme conique et les manches deviennent bouffantes.

 

 

Costumes Parisiens – 1824

Chapeau de gros de Naples orné d’une pièce à quatre pointes. Robe de gros de Naples. Chapeau de velours plein. Pelisse de satin. Robe de mérinos.

lithographie de mode -33- non libre de droit

 

Costumes Parisiens – 1824

Bonnet de mousseline. Blouse d’organdy. Capote de gros de Naples. Robe de toile à pèlerine dentelée.

lithographie de mode -35- non libre de droit

 

De 1825 à 1830 c’est le romantisme qui influence la mode féminine. Les volumineuses jupes raccourcissent à la cheville, et les chapeaux devenus immenses se couvrent de plumes ainsi que de rubans.

La mode masculine est toujours inspirée par le chic anglais, l’on porte le pantalon depuis la Révolution, ainsi que de grandes capes et le chapeau haut de forme.

 

Costume Parisien – 1825

Chapeau de crêpe orné de marabouts et de plumes de pintade. Redingote de bourre garnie de languettes de satin.

Lithographie de mode -2- non libre de droit

 

Lithographie de mode -13- non libre de droit

 

Modes de Paris, Petit Courrier des Dames – 30 juin 1828

Chapeau de paille de riz orné de fleurs des bois. Robe de mousseline brodée.

lithographie de mode -31- non libre de droit

 

Modes de Paris, Petit Courrier des Dames – 182 ?

lithographie de mode -30- non libre de droit 

 

Lithographie de mode -6- non libre de droit

 

Le Follet Courrier des Salons, Lady’s Magazine – 1833

Peignoir en mousseline brodée.

Lithographie de mode -22- non libre de droit

 

Lithographie de mode -23- non libre de droit

 

Le Follet Courrier des Salons, Lady’s Magazine – 1833

Tocque en satin et en crêpe. Redingote en satin moyen âge.

Lithographie de mode -24- non libre de droit

 

Le Follet Courrier des Salons, Lady’s Magazine – 1833

Tocque en gaze de soie. Robe en satin brodé.

Lithographie de mode -25- non libre de droit

 

Le Follet Courrier des Salons, Lady’s Magazine – 1833

Chapeau en paille de riz orné de fleurs. Bonnets et Pèlerine.

Lithographie de mode -26- non libre de droit

 

Lithographie de mode -27- non libre de droit

 

Lithographie de mode -28- non libre de droit

 

Le Follet Courrier des Salons – 183 ?

Lithographie de mode -3- non libre de droit

 

Le Follet Courrier des Salons, Lady’s Magazine – 1833

Chapeau en paille de riz orné d’aubépine de chine. Pèlerine en batiste. Robe en gaze de soie.

Lithographie de mode -4- non libre de droit

 

Le Follet Courrier des Salons, Lady’s Magazine – 1833

Chapeau en bandelettes en paille de riz orné de blondes*. Robe en gros de naples.

* La blonde est une dentelle en soie blanche.

Lithographie de mode -5- non libre de droit

 

Le Follet Courrier des Salons – 1834

Chapeau béret en crêpe. Robe en velours épinglé garnie d’un volant.

Lithographie de mode -7- non libre de droit

 

Lithographie de mode -9- non libre de droit

 

Le Follet Courrier des Salons, Lady’s Magazine – 183 ?

Petit bord en velours.

Lithographie de mode -8- non libre de droit

 

Le Follet Courrier des Salons – 183 ?

Costumes.

Lithographie de mode -10- non libre de droit

 

Lithographie de mode -12- non libre de droit

 

Lithographie de mode -11- non libre de droit

 

Jusqu'en 1835, la silhouette féminine évolue peu, mais en 1840 elle subit l’influence de la mode anglaise et se voit simplifiée, on abandonne en journée les robes décolletées ainsi que les accessoires trop voyants pour ne les retrouver qu’en soirée. Les bottines font leur apparition.

La tenue de ses messieurs n’évolue guère non plus. Les chapeaux haut-de-forme ont une dimension plus modeste, les vêtements sont plus amples, la cravate se porte en foulard, les souliers ne s’accompagnent plus forcément de guêtres.

 

Lithographie de mode -16- non libre de droit

 

Lithographie de mode -15- non libre de droit

 

Le Follet Courrier des Salons – 183 ?

Pardessus de fourrures et de passementeries. Habit doublé de satin. Pantalon de casimir blanc.Gilet en velours brodé or et perles.

Lithographie de mode -14- non libre de droit

 

Le Follet Courrier des Salons – 183 ?

Bonnets en tulle et capote. Robe en mousseline et robe d’enfants en mousseline imprimée.

Lithographie de mode -17- non libre de droit

 

Lithographie de mode -19- non libre de droit

 

Le Follet Courrier des Salons – 183 ?

Chapeau de riz garni de blonde. Redingote en mousseline garnie de valencienne.

Lithographie de mode -20- non libre de droit

 

Le cabinet de Lecture, journal littéraire – avril 1837

Modes de Paris, Petit Courrier des dames – Mode de Longchamp.

Chapeau en paille de riz orné d’un casoard*. Robe à la Coulanges et mantelet Lamballe. Chapeau en paille cousue.

* Casoard à casque : très gros oiseau au plumage ressemblant à une chevelure. Les poussins ont un plumage rayé noir et jaune, celui des plus jeunes est brun.

Lithographie de mode -18- non libre de droit

 

 

Astuce :  Pensez à talquer vos vieux papiers afin de les protéger !

 

Lithographie de mode -21- non libre de droit

 

 

 

Belle journée

 

dame de carreau

 

 

Commenter cet article

cop 29/07/2014 09:29

Moi j'aime beaucoup la petite barbe qu'arboraient les hommes à cette époque...c'est certes très rétro, mais ça a un charme fou!

nathou 08/02/2011 17:57


bonjour
comme livres d'époque je consulte la mode illustrée.
bisous


evy 10/02/2011 10:19



Malheureusement je possède très peu de pièces, et la plupart sont abîmées par le temps. Habitant en Alsace je suis pénalisé
par la langue, car les anciens ouvrages sont tous en allemand et je ne le maîtrise guère, quelle misère !


 


Gracieuse journée Nathou



Soe 28/01/2011 21:19


Ma grand mere était pianiste pour le cinéma muet, elle jouait merveilleusement bien et souvent je lui disais allez mémé, fait moi la lettre a elise, petite je faisais un peu de piano je connaissais
les premieres notes... une musique envoutante.....


evy 29/01/2011 08:05



Le cinéma muet : un autre monde, en à peine plus d’un siècle, depuis celui des lumières, les technologies ont tellement
évoluées !


La « Lettre à Elise » est un morceau apprécié de beaucoup car très connu pour embellir de ses jolies notes les
boites à musique, et je suis bien contente qu’elle soit pour toi évocatrice d’heureux souvenirs !


 


Tendresse bien chère Soe



glycérine 23/01/2011 00:24


superbe voyage dans le temps..


evy 24/01/2011 10:08



Merci Glycérine, il est bon d’en faire de temps en temps…


 


Belle journée à ton foyer



isaela 22/01/2011 14:44


Soie, broderie, dentelle... nous ne pouvons que rester admiratives de tant de féminité, de créativité et d'élegance. Isabelle


evy 24/01/2011 09:26



L’un des attraits de la mode féminine est de pouvoir se faire plaisir de bien des manières à travers les matières, même si
« l’art et la manière » ne va pas toujours de pair avec le confort !


 


Douce journée Isaela



Christelle 21/01/2011 22:14


il me tarde d'avoir la visite de mon papa , collectionneur justement des anciennes gravures de mode ! Il aura tellement de plaisir à découvrir cet article et contempler ces merveilles d'une autre
époque . Merci pour cette astuce que je ne connaissais pas et merci pour cet instant privilégié dans tes pages .


evy 24/01/2011 09:22



J’espère que cette découverte lui sera effectivement plaisante, sa collection doit être des plus séduisantes !


 


Merveilleuse journée Christelle



Nathalie-Cerise 21/01/2011 19:10


Magnifiques ! Quelle collection tu as ! Un ravissement pour les yeux ! Bisous


evy 24/01/2011 09:20



Elle s’est rapidement étoffée en deux coups de chance de vides greniers, malheureusement celle-ci me fait défaut depuis
quelque temps mais dans l’aléatoire réside un des plaisirs de chine !


 


Délicieuse journée Nathalie-Cerise



kerrfoa 21/01/2011 12:53


bonjour,
je suis toute nouvelle dans la communauté "dans ma roulotte" et je viens de parcourir votre blog.....c'est magnifique de regarder toutes ces illustrations , toutes ces femmes en beauté....votre
blog est un plaisir des yeux...je reviendrai. à bientôt....kerrfoa


evy 24/01/2011 09:16



Bienvenue Kerrfoa dans cette communauté colorée où se mêlent plaisirs variés !


Merci pour votre gentillesse, je suis heureuse de lire votre lecture charmante.


Avec plaisir à bientôt


 


Belle journée



christiane 20/01/2011 23:12


Quelle belle collection de litogravures de mode feminines et masculines que tu partages avec nous ...un vrai bonheur Evy ..Merci merci douce soireé bises christiane


evy 21/01/2011 10:33



Entre lithographies et lithogravures il est difficile de se prononcer mais d’après mes recherches il s’agit en l’occurrence de
lithographies ; la différence résidant dans la technique d’impression, les plaques étant en relief ou en creux ; la lithogravure (plaque creuse) étant peu utilisé pour
reproduire des estampes en grande quantité il s’agit donc, à priori, ici de lithographies (plaque avec relief). J’espère ne pas avoir commis d’impair…oups…


 


Belle journée fidèle Christiane



emilie 20/01/2011 18:09


J'aime beaucoup cette époque des années 1830, les gens savaient s'habiller avec beaucoup d'élégance et raffinement, pour ceux qui pouvaient se le permettre, une belle qualité des tissus, de beaux
chapeaux ils n'avaient pas peur du ridicule...
merci Evy de me faire rèver... douce soirée


evy 20/01/2011 20:09



C’est rétrospectivement que l’on trouve une mode ridicule car de son temps elle est rarement discutée. Il est malheureusement
vrai que tous ne peuvent se permettre les plus belles toilettes et ce quelle que soit l'époque.


 


Douce soirée Emilie



Archives

À propos

Morceaux choisis, tranches de vie ; Petites chines, Shabby et Cie ; Mélange de passions, mais aussi de créations ; je vous propose un moment d’évasion, entre Présent et Passé, pour un instant d’irréalité…