Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
09 Apr

Providences

Publié par evy  - Catégories :  #Petites chines

Crèche de Noël -1- non libre de droit

 

Crèche de Noël -3- non libre de droit

 

Mes inclinations en matière de chine étant pour le 19ème, et le tout début 20ème, les pièces se font rares, et ma bourse bien petite face aux prix annoncés. C’est pourquoi cette année je prospecte de nouveaux horizons à la recherche du temps perdu et ces vestiges tant attendus.

 

Crèche de Noël -6- non libre de droit

 

De bonne heure dimanche dernier; à bord de mon vaisseau à explorer le temps, accompagnée de mon célèbre compagnon de route « Mr Spock » ; qui n’est autre que monsieur Présent Passé ; nous filons vers l’aventure !

Il me faut préciser  que l’allusion à monsieur « Spock » ne fait nullement référence à ses oreilles ; hi hi ; mais au célèbre tandem du capitaine « Kirk » et son acolyte, notre « Enterprise » étant une Opel Corsa. Les fidèles de la série auront soulignés que ce binôme a déjà remonté le temps dans divers épisodes.

 

Crèche de Noël -5- non libre de droit

 

Sur notre chemin nous croisons un vaisseau en difficulté, arrêt instantané. Pourvu que ce ne soit pas des « Klingons »…ouf non, juste trois demoiselles en détresse, dont un pneu de la voiture a éclaté. Au sortir d’une « boite », le jeune homme qui les accompagne est passablement éméché, et s‘avère incapable de le changer. Fort heureusement mon bras droit, qui détient ce savoir, intervient aimablement ; un vrai prince charmant, oups... pardon, je me trompe de récit !

 

Crèche de Noël -7- non libre de droit

 

Lampe de poche en main ; car la fidèle chineuse que je suis, en est toujours pourvu, lors d’expéditions très matinales ; j’éclaire l’opération, sous les encouragements bienveillants du jeune protagoniste précédemment cité, qui nous chante ses louanges, nous souhaitant tout le bonheur du monde, ce jusqu’à la fin de notre vie, et même si ces félicités sont « alcoolisées », elles nous réchauffent le cœur ; et c’est avec bonne humeur que nous reprenons notre périple….

 

Crèche de Noël -13- non libre de droit

 

Heureuses paroles annonciatrices d’une fructueuse chine ?

Preuve s’il en est qu’un bienfait n’est jamais perdu, voici le cadeau de la providence qui pour moi s’avère être la plus belle des chances !

 

Crèche de Noël -22- non libre de droit

 

Sous un amoncellement de cadres ; notre incartade nous ayant passablement mis en retard, je désespérais de trouver une pièce de choix ; j’aperçois son noir caractéristique, celui du napoléon III, et c’est avec une immense joie que se dévoile… une crèche de Noël.

Hip, hip, hip, hourra, s’il ne me faut trouver que cela, la chasse aura été bonne!

Je vous rassure, deux ou trois petites choses escortent celle-ci, je vous les dévoilerais un peu plus tard ; sachant que sur mes pages, le temps prend un tout autre « tournant »…

 

Crèche de Noël -21- non libre de droit

 

Une des choses qui me plait le plus dans la chine ; en dehors du contact humain ; c’est de « toucher » un petit bout d’histoire, d’en remonter le temps en essayant de décrypter les secrets qu’il abrite ; travail de modeste détective, qui m’enivre, et dont je ne me lasse pas de savourer les gaietés.

 

Crèche de Noël -20- non libre de droit

 

Première rencontre avec un objet de ce type ; je connais bien les cadres de mariés, les reliquaires, ceux qui abritent les souvenirs de défunts, ceux de communiants, et les preuves d’amours, mais alors ça ?

Dire que le Noël dernier je faisais la confidence, à mon mari, de désespérer trouver une ancienne crèche, et qui reste dans mon budget. Voilà qui est chose faite, subliment de surcroît.

 

Crèche de Noël -17- non libre de droit

 

Après quelques recherches je n’en trouve nulles traces ailleurs, aucuns renseignements supplémentaires, hormis ceux qu’elle me révèle lors de sa petite restauration. Je lance un SOS à qui pourrait me répondre…

 

Crèche de Noël -10- non libre de droit

 

Si j’exerce ma fantaisie créatrice en effectuant la rénovation de certaines pièces, d’autres m’imposent le respect dû à leur grand âge ; c’est pourquoi, pour celle-là, j’œuvre en vue d’une conservation, surtout que les dommages subis ne sont pas insurmontables.

 

Crèche de Noël -8- non libre de droit

 

En matière de restauration il existe deux écoles, l’une propose une réparation insoupçonnable de l’original, l’autre quant à elle, se veut  efficace mais visible afin de bien distinguer le travail de l’artiste à celui de la reconstitution.

N’ayant pas le savoir requis pour combler le manque de peinture sur verre, j’opte pour glisser dans le fond un passe-partout de couleur, afin de ne pas lui porter préjudice, et laisser apparent le travail initial. Cela me permettra, par la suite, de faire appel à un spécialiste si nécessaire...

 

Crèche de Noël -4- non libre de droit

 

L’inscription figurant sur son verre : Die Geburt Christi, la naissance du Christ, m’indique qu’il s’agit bien d’une crèche ; en plus de tous les personnages, et animaux présents. Une étiquette à l’arrière, précise qu’elle est légalement protégée, Gesetzlich geschütz.

 

Crèche de Noël -19- non libre de droit

 

Crèche de Noël -11- non libre de droit

 

L’étanchéité de la boite n’étant plus d’actualité, toile d’araignée, et poussière ont la place belle. Il me faut remédier à cela. En ouvrant, délicatement, je récupère le biscuit qui ne tient plus en place. Lors de son nettoyage je découvre une inscription à l’intérieur, le numéro 32 ; ainsi qu’une signature en creux, qui se révèle un peu mieux en jouant sur la luminosité de mon cliché. Je dépoussière, re-fixe fleurs et biscuit. La soie filée, et le papier, me dissuadent d’opter pour l’insecticide en bombe, je lui préfère donc le talc.

Lors de mon démontage, la présence de clous tapissiers, emprisonnant encore de minuscules restes de papier carton, me donnent à penser qu’il devait y avoir un décor supplémentaire, fixé sur tout le pourtour extérieur de l’arrière du cadre, soulignant ainsi celui en bois. 

 

Crèche de Noël -12- non libre de droit

 

Crèche de Noël -2- non libre de droit

 

Le grand plus, est qu’elle renferme un merveilleux mécanisme « à cylindre » ; appelée aussi « à lames » *; qui en fait une boite à musique. Le numéro 852 y est gravé en creux, et le cylindre comporte deux mélodies.

Une étiquette, à côté du logement prévu pour la clé, sur le caisson, indique les partitions dont il s’agit. La première : Groβer Gott wir loben dich, bon Dieu nous te louons, de Peter Knight, 1770-1847 / Hymnes général, Vienne. La deuxième : Stille Nacht, heilige Nacht, douce nuit, sainte nuit, texte de Joseph Mohr, 1816, musique de Franz Xavier Gruber, 1818.

Grippé, il me faut appliquer de l’huile et laisser agir…N’ayant plus sa clé, c’est avec les moyens « du bord » que je vérifie son fonctionnement, qui répond à merveille en me restituant de délicates notes.

Il me faut maintenant me mettre à la recherche de la clé en question. Identique à celles pour pendules, ou jouets. Il me faut une section creuse en carré, de 3 x 3mn, pour une profondeur de 9mn. Je lance un avis de recherche, on ne sait jamais…

 

Crèche de Noël -16- non libre de droit

 

Crèche de Noël -14- non libre de droit

 

Crèche de Noël -15- non libre de droit

 

Je remonte le tout ; en ayant soin de sauvegarder les étiquettes ; comble les manques de parement du cadre extérieur,

 

Crèche de Noël -18- non libre de droit

 

et admire cet heureux souvenir qui, je l’espère, en trouvera encore d’autres dans mon foyer où il sera plus que choyé.

 

Crèche de Noël -9- non libre de droit

 

Crèche de Noël -24- non libre de droit

 

Crèche de Noël -23- non libre de droit

 

 

Divine journée ;  et bonne chine pour ceux qui en ont le plaisir…

 

valet de pic

 

 

* Pour l’histoire :

 

En 1796 Antoine Favre présente, au Comité de Mécanique de Genève, son invention qu'il intitule « carillon sans timbre ni marteau ». Ce mouvement mécanique actionne un cylindre en laiton garni de pointes, qui au passage, soulèvent puis relâchent, dans un ordre bien défini, des lames en acier parfaitement accordées, reproduisant ainsi un air de musique. Ce sont les lames qui produisent le son en retombant.

Faute de fonds nécessaires à la mise en œuvre de son idée, c'est en 1802 qu’Isaac Piguet, profite de l'invention en l’introduisant dans des bagues, des cachets, des montres, etc.

(Pour les montres ce cylindre, trop volumineux, sera remplacé par un petit disque appelé « plateau » ; garni de picots sur les deux faces, il permet d'augmenter le nombre de notes.)

Après avoirs utilisés ces mécanismes dans divers objets ; comme des tabatières, ou des socles de pendules ; on se rend compte qu'ils peuvent représenter un intérêt propre. Dès lors, ils sont placés dans des boîtes simples, en bois fruitier, appelées des « boites à musiques ».

Durant la majeure partie du 19ème siècle, la production de boites à musiques a été concentrée en Suisse, principalement à Genève ; mais dès 1811 elle s'installe également en France, et l’on trouve quelques petits fabricants en Tchécoslovaquie.

 

 

 

Commenter cet article

Sylvie 17/06/2010 09:01


Bonjour
Je vous découvre, grâce à votre très beau message et je vous remercie de cette délicate intention! je reviendrai dans cette magie des âges qu'est votre blog!!!! je vous souhaite une très belle
journée! à bientôt Sylvie

http://atelierdelouis.canalblog.com


evy 19/06/2010 06:33




Le plaisir de la découverte est partagé Sylvie, et je suis heureuse de lire votre passage sur mes pages
plaisant.


 


Douce & belle journée








femme 1900 26/04/2010 08:17


quelle belle chine ,je n'en ai jamais vue,moi ,je cherche désespérément une simple crèche ....


evy 29/04/2010 07:47



Là aussi était ma recherche, sans vraiment y croire, alors croiser la route de cette splendide pièce relève du
« petit miracle »…


 


Douce journée en 1900



mamounette41 20/04/2010 07:01


oh!!! mon dieu,tu as eu la main heureuse douce évy! cette piéce est une petite merveille et je dois t'avouer quand plusieurs années de chine,j'avais je n'ai eu la chance de tomber sur une créche.je
t'envie.
douce et belle journée
brigitte


evy 20/04/2010 08:52



Une pièce rare et je remercie la chance de l’avoir placée sur ma route ; toutefois j’ai des doutes quand à
la continuité de la povidence car depuis rien à chiner aux marchés, en réalité les jolies choses sont présentes mais à des prix inaccessibles !


(Je poste tes chèques aujourd’hui)


 


Douce journée Brigitte & maisonnée



glycerine 14/04/2010 12:04


Ta trouvaille est magnifique et en plus elle regorge de secrets.. un vrai rêve !!!
Je ne connaissais pas tes talents de restauratrice... tu es vraiment douée..
Merci pour ce voyage
bisous


evy 16/04/2010 11:50



J’essai d’exploiter au maximum mes modestes connaissances, mais merci du compliment.


Heureuse de te compter du voyage


 


Douce journée Glycérine



Egecriealine 14/04/2010 09:59


Si c'est pas une belle chasse aux trésors ça !!!


evy 16/04/2010 11:47



Comment chasser la fleur au fusil, facile en « petite chine » !


Merci de commenter si gentiment ton passage


 


Douce journée Egecriealine



nicky 14/04/2010 09:15


Il est vrai que pour les globes et la chine en général, j'ai la chance de naviguer entre toulouse et Marseille, et cela étend mon champs de chine. De bien belles photos dans ton univers. Bises


evy 16/04/2010 11:45



Tes voyages sont effectivement une chance, et ce pour de multiples raisons. Merci de nous en faire profiter avec
tes petites « chines ».


 


Douce journée à ton foyer Nicky



amour du temps passé 12/04/2010 22:30


tu as déniché une merveille..quelle jolie crèche ancienne..
pour un début de saison..tes chines s'annoncent fructueuses!!
bisous
véro


evy 16/04/2010 11:34



J’ai bien peur que là s’arrête mes trouvailles, en effet le week-end dernier m’a juste procuré le plaisir d’une
sortie, tu me diras que cela n’est pas si mal, mais étant gourmande du passé, je trépigne d’impatience d’en trouver la trace.


Merci de déposer ta gentillesse sur mes lignes


 


Heureuse journée à ton foyer Véro



ovar 12/04/2010 20:43


Noël à Pâques!c'est bien toi,ça!
toujoours à nous faire voyager là où l'on s'y attend le moins,et en plus avec Mr Spock!
tu es une faiseuse de miracle!



evy 16/04/2010 11:41



Présent passé, passé présent, pour composer mon propre calendrier, donc aucune surprise à le lire quelque peu
malmené dans mon foyer.


Petit miracle, l’essentiel étant celui du partage.


 


Heureuse journée Ovar


Ton agent DDO N°1


(Il me faut préciser que n’ai pas poussé le vice jusqu’à l’accompagnement
musicale, mais celui de Noël m’a fait doucement sourire, quoique mis en balance avec le générique de Star Trek, hum…hi hi…)



Malle o bidulles... 11/04/2010 22:43


avant d aller me coucher ,tes photos vont enchanter mes rêves.....
je t embrasse bien fort ma chere Evy

bisous peggy


evy 16/04/2010 11:29



Bienheureuse de lire cet enchantement, c’est à mon d’être sous celui de ta visite, merci
Peggy !


 


Heureuse journée à ton foyer



La Dame des Crys 11/04/2010 11:38


Ma mère a hérité de la famille un tableau comme celui ci... Personellement je n'aime pas mais il a bcp de valeurs oux yeux de ma mère qui l'a toujours vu enfant, adolesecente puis adulte... Le sien
fonctionne tout à fait, il a la clé... je vais en faire une photo et de le montrer, tu pourras peut-être m'en dire plus. Ma mère refuse qu'il quitte la famille et comme je suis sa seule héritière
et que mes cousins cousines n'en veulent pas...
En tout cas, toi tu es heureuse de ta découverte et comme tu le dis... le hasard n'existe pas ;)
Une belle journée à toi... Bisous


evy 16/04/2010 11:27



Il en faut pour tous les goûts, mais en plus de la valeur sentimentale cette pièce en a une pécuniaire, et je
puis comprendre l’attachement de ta maman. J’ai trouvé une clé chez un antiquaire mais j’aimerai bien, si l’occasion t’en est donné, avoir une idée de celle qui est d’origine ; précieuse
idée que celle de clichés.


 


Heureuse journée Pascale et ton Sud



Archives

À propos

Morceaux choisis, tranches de vie ; Petites chines, Shabby et Cie ; Mélange de passions, mais aussi de créations ; je vous propose un moment d’évasion, entre Présent et Passé, pour un instant d’irréalité…