Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Moteurs électriques SINGER B.R.K.

SINGER 0

 

 

Instructions pour l’emploi et le montage des moteurs électriques SINGER B.R.K. à contrôleur au genou pour les machines à coudre de famille, (manuel de 1932).

 

Le moteur électrique SINCER.B.R.K. :

Ce moteur, d’un excellent rendement, a été spécialement construit pour actionner les machines à coudre de famille ; sa vitesse est constamment sous le contrôle de la personne qui l’emploie.

 

Fixation du moteur :

 

Le moteur se fixe, par son support, à l’arrière du bras de la machine, après avoir ôté la courroie d’entraînement de cette dernière.

Avant de fixer le support, enlever le vernis des bords de la cannelure (A, Fig.1) située sur la bras de la machine et sur laquelle glissera le support du moteur. Cela est nécessaire pour que le support puisse glisser facilement de haut en bas.

 

SINGER 821

 

 

Placer le support du moteur sur la cannelure, comme indiqué Fig.2, de façon que le trou central (B, Fig.1) de la cannelure soit visible à travers la fente (C, Fig.2) du support du moteur ; introduire alors la vis (D, Fig2), puis après avoir poussé le moteur à fond vers le haut, la serrer.

 

SINGER 882

 

 

Pose de la courroie :

 

Placer la courroie dans la gorge du volant de la machine en passant par-dessus ce volant, comme le montre la Fig.3 et passer ensuite, en forçant, autour de la poulie du moteur, comme l’indique la Fig.4.

 

SINGER 883

 

 

Cette opération se fera aisément en engageant à moitié la courroie dans la gorge de la poulie du moteur (E,Fig.4) et en la maintenant fortement dans cette position à l’aide du pouce et de l’index de la main droite ; une légère rotation du volant la mettra en place.

 

SINGER 822

 

 

Réglage de la tension de la courroie :

 

Pour régler la tension de la courroie, desserrer la vis (D, Fig.5), ce qui permet de descendre le moteur pour donner la tension voulue, puis resserrer fortement la vis.

 

SINGER 823

 

 

Connexions électriques :

 

Les fils souples nécessaires aux connexions électriques sont fournis avec le moteur, le rhéostat et la lampe SINGER.

Ces connexions se font comme suit :

Retirer le bloc de connexion (R, Fig.6), après avoir enlevé la vis (S, Fig.6), puis enlever les trois écrous molettés isolés (U, Fig.7), ainsi que les trois rondelles en cuivre (V, Fig.7).

 

SINGER 824

 

 

On remarquera que le bloc de connexion comporte trois broches numérotées : 1, 2, et 3, par des chiffres de couleurs différentes ; le conducteur qui doit être relié à chacune d’elles est guipé avec des fils de repère de la couleur correspondante. Placer les oeillets des extrémités des fils rouges sur la broche 3, c’est-à-dire sur la plus rapprochée du point rouge ; placer les oeillets des fils jaunes sur la broche 1 , c’est-à-dire sur la plus rapprochée du point jaune, et les oeillets des fils noirs, sur la broche centrale 2.

Replacer les trois rondelles de cuivre (V) ainsi que les trois écrous molettés (U) que l’on serrera soigneusement ; puis, à l’aide de la vis (S), fixer le bloc de connexion au support du moteur, comme illustré Fig.6 et y brancher la fiche reliée à la prise de courant.

 

SINGER 825

 

 

Levier au genou :

 

 

SINGER 826

 

 

Le levier au genou actionne le rhéostat qui, dans les machines portatives » Singer, se trouve à l’intérieur du socle en bois de la machine.

Quand il ne sert pas, ce levier se loge commodément dans le coffret de la machine. Pour l’employer le retirer du coffret et placer son extrémité (H, Fig.8) dans le trou (G, Fig.8)situé sur le devant du socle, e le tenant horizontalement , c’est-à-dire dans le sens de la longueur du socle, comme sur la Fig.8.

 

Quand on ne se sert pas de la machine il faut retirer le levier et le replacer au fond du coffret, comme indiqué Fig.11.

 

SINGER 827

 

 

Socle de machine avec sa tablette rallonge :

 

SINGER 828

 

 

La tablette rallonge se fixe au socle en plaçant son crochet dans la gâche de la serrure du socle qui se trouve à l’extrémité gauche de ce dernier.

 

 

SINGER 829

 

 

L’illustration ci-dessus montre la position correcte que doivent occuper la tablette rallonge et le levier au genou dans le coffret des machines 15K et 66K. Le crochet de la tablette se place dans l’évidemment A et y est maintenu à l’aide du taquet B.

Le levier se place en introduisant son extrémité dans le collier D en fixant sa partie genou dans l’agrafe C dont on tournera ensuite le loquet.

Dans le coffret de la machine 99K, la position du levier au genou est inversée, l’agrafe C étant fixée à l’autre écrou de la poignée et le collier D, sur le côté du coffret où se trouve la serrure. La méthode de fixation du levier est d’ailleurs la même.

 

Vitesse :

 

La vitesse de la machine et constamment sous le contrôle absolu de l’opérateur. En appuyant légèrement le genou contre le levier du rhéostat, on met la machine en marche et on règle la vitesse en augmentant ou en diminuant la pression du genou.

On peut obtenir ainsi, à volonté, n’importe quelle vitesse jusqu’à 1000 points à la minute. Dès que la pression du genou cesse sur le levier, la machine s’arrête. Il est inutile de toucher au volant pour faire démarrer la machine ; celle-ci tourne toujours dans le sens correct.

 

Travaux de broderie et de reprise :

 

Pour les travaux de broderie et de reprise, la machine doit fonctionner à une vitesse réduire. Une légère pression du genou suffira pour faire démarrer la machine et la maintenir à une vitesse assez faible pour pouvoir broder ou repriser commodément.

Pour adapter la machine à ce travail, retirer le pied presseur, ainsi que la vis que le maintient à la barre du presseur, puis arrêter le mouvement de la griffe à l’aide du régulateur de point.

Si on emploie une autre machine que la machine 15K80, il faudra mettre une plaque cache-griffre sur la plaque à aiguille. L’ouvrage devra être placé dans un cercle un broder qui le maintiendra fortement tendu pour permettre de le déplacer aisément à la main, entre chaque point, dans n’importe quelle direction. Il est parfois commode d’employer le presseur repriseur à ressort N° 86496 que l’on fixera à la barre à aiguille, à la place du pince-aiguille ordinaire. Ce presseur à ressort empêche l’aiguille, quand elle remonte, d’entraîner l’étoffe.

La reprise à la machine, presque invisible, est beaucoup plus jolie et beaucoup plus solide que la reprise à la main.

 

SINGER 830

 

 

Au départ de l’usine, le moteur est suffisamment graissé pour six  mois environ.

Un tube de lubrifiant Singer N° 9 est fourni avec chaque équipement. Ce tube est pourvu, à son extrémité, d’un bec qui peut s’introduire dans les deux trous graisseurs (WW, Fig.9) conduisant aux paliers du moteur.

Il ne faut jamais, sous aucun prétexte, huiler une partie quelconque du moteur. Le lubrifiant Singer N° 9, spécialement préparé pour les moteurs Singer, atteindra exclusivement les portées qui doivent être graissées, alors que l’huile s’étendrait sur le collecteur, sur les charbons, et provoquerait ainsi des dégradations et des ennuis tels que : difficulté de mise en marche, échauffement, fumée, etc.…

 

La lampe Singer :

 

SINGER 831

 

La lampe, ainsi complètement montée, sera alors fixée sur la machine, en plaçant son support dans la fente « A » Fig.16 et en serrant la vis.

 

SINGER 835

 

SINGER 837

 

SINGER 836

 

Agréable lecture

 

Nota :

N’étant pas experte en la matière : je ne fais ni expertise, ni réparation, ni revente, de pièces ou de machine à coudre ; toute question sur le sujet restera donc sans réponse. Merci de votre compréhension !

 

I

 

 

Archives

À propos

Morceaux choisis, tranches de vie ; Petites chines, Shabby et Cie ; Mélange de passions, mais aussi de créations ; je vous propose un moment d’évasion, entre Présent et Passé, pour un instant d’irréalité…